Jeunes et pratiques ramadanesques : Ramadan à Kasserine





A l’occasion du mois de Ramadan, nous inaugurons cette nouvelle rubrique qui va nous permettre de découvrir les us et les coutumes dans nos régions durant le mois saint à travers les yeux des jeunes. Narjes Araïssi, 20 ans, candidate au bac, est de passage à Tunis. La jeune élève passera le mois de Ramadan sous les cieux de sa ville natale. Lors de la rupture du jeûne, dit-elle, toute la famille se réunit pour prendre le petit déjeuner: “Lors de la prière, on prend nos cafés et quelques tartines. une demi heure après nous servons le dîner. Comme toutes les familles tunisiennes, nous préparons une salade, une soupe, des briks et un autre plat: couscous, pâtes, sauce… l’essentiel est que ce plat soit à base de viande. Juste après le dîner, nous servons du thé vert à la menthe et nous restons tous réunis autour d’une table garnie de dessert. Ramadan renforce toujours nos liens. D’ailleurs, même si nous sortons, nous sortons entre cousines”, dit-elle. “C’est un mois mystique sans nul autre pareil qui raffermit les relations et dégage les effluves de la paix, la sérénité et la cordialité. Il marque de son empreinte indélébile la vie de tous les jours à Kasserine, comme d’ailleurs dans toutes les régions du pays”. Propos recueillis par A.C.O.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com