L’Islam aux yeux des jeunes : Foi, humanisme et solidarité…





Nous recevons généralement tous une éducation religieuse à l’école. De plus notre culture arabo-musulmane ancre en nous les vertus et les valeurs de notre religion islamique... Comment les jeunes définissent-ils l’Islam ? Tunis — Le Quotidien L’ambiance générale de Ramadan rappelle aux jeunes les petites leçons reçues à l’enfance. Certains profitent du mois saint pour mettre à l’épreuve les valeurs qui sont enracinées en eux. Ramzi Bibani, 23 ans étudiant pense que Ramadan est une occasion pour revoir son comportement et évaluer sa foi. «Notre religion est une religion souple. Je pense que le mois du jeûne est une chance pour que nous mettons à l’épreuve notre degré de patience. C’est aussi une chance de vivre la vraie modestie sur les traces de notre Prophète Mohamed (S.A.W). Cela dit, je pense que ceux qui se contentent de s’abstenir de manger et de boire ne comprennent pas le vrai sens du Ramadan, ni notre religion par conséquent. Si l’on jeûne, c’est pour savoir nous maîtriser. C’est une occasion pour que l’on teste notre self-contrôle. Nul n’est arbitraire et si Dieu nous a prescrit le jeûne, c’est pour les valeurs que ce dernier nous octroie et qui sont par conséquent les vraies valeurs de l’Islam. A savoir : la patience, le contrôle, le maîtrise de soi et l’auto-critique», explique Ramzi. Cela dit, le jeune croit que le sens des valeurs islamiques doit être inné chez les êtres humains. «Ramadan, n’est qu’une épreuve parmi tant d’autres. Si l’on est de vrais croyants, on saura réussir cette épreuve et ce, en misant sur l’aide d’autrui et surtout la patience... Si j’aurais donc à définir l’Islam, je dirais que c’est la religion de la sérénité de l’âme, de l’égalité et de la patience», ajoute l’étudiant. * L’Islam : la solidarité et la sérénité Meniar Ghodbane, étudiant de 21 ans pense que la leçon qu’il faut retenir est celle que l’Islam est la religion qui sert le vrai sens de l’humanisme. «Si la population arabo-musulmane saura appliquer à la lettre les piliers, les valeurs et les instructions de la religion islamique, nous vivrons tous dans un monde parfait. Je crois que l’Islam nous a interdit tous les péchés comme le mensonge, le vol, le viol, la tyrannie, la médisance... Et nous a incité à la loyauté, la justice, la tolérance, l’équité, la solidarité, la patience... Cela dit, certains musulmans font des efforts pendant le mois saint et comme par miracle l’on voit un monde meilleur. N’est-ce pas miraculeux de voir certaines familles ouvrir leur portes pour les personnes nécessiteuses, de voir cette confiance qui règne, de ressentir l’amour et voir disparaître la haine et les mauvaises intentions... Toutefois, ceux qui n’ont pas reçu une bonne éducation religieuse ne pourront pas comprendre à quel point notre religion est capable de transformer le monde entier en un monde pacifique et idéal», dit-il. Pour Mohamed Wahab Abdallah, étudiant de 20 ans, il est essentiel que tous les musulmans aient réellement la foi. «Si je traduirai tout ce que j’ai reçu comme leçon, je dirai que l’Islam est la religion qui nous pousse à craindre la colère de Dieu et celle qui nous confirme que Dieu existe et qu’il sait tout ce que nous faisons et qui connaît nos intentions. Partant de cette foi, nul ne pourra faire du mal, ce n’est pas parce qu’il craint ce que vont penser les autres mais parce qu’il craint la colère de Dieu. Cela dit pendant Ramadan, bon nombre de personnes se contentent de s’abstenir de manger et de boire et ils se permettent par ailleurs d’être de très mauvaise humeur et de nuire à autrui soit disant parce qu'ils sont énervés ! Or notre prophète nous a interdit d’être en colère sauf si on a été victime d’atteinte à la pudeur et à l’honneur ou lors d’une tyrannie. Comprenons juste qu’il faut craindre la colère de Dieu et l’Islam nous paraîtra très simple à appliquer», explique-t-il. La gent féminine semble aussi avoir un background religieux estimable. Dorra, 23 ans, étudiante traduit le sens de l’Islam par le vrai sens du bonheur et de la sérénité. «L’Islam est pour moi la foi et la croyance qui nous permettent d’être serein et de dormir en ayant la conscience tranquille. Cela dit, pendant Ramadan nous ne devons pas nous contenter de jeûner et de prier, nous devons faire un plus. Ma famille a pris une habitude que nous appliquons depuis des générations : celle de laisser la porte ouverte lors de la rupture de jeûne. Nous y mettons un mot : «Bienvenue» à tous ceux qui voudraient manger après le jeûne. Et pendant des années, nous n’avons jamais remarqué quoique ce soit d’immoral de la part de nos hôtes. Donc je dirai fièrement que l’Islam, est la religion qui, une fois appliquée, te protège et t’offre une sérénité et un sens à ta vie». dit-elle. Abir CHEMLI OUESLATI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com