Ramadan : Qu’est-ce qui change chez les jeunes ?





Généralement, le mode de vie des jeunes est typique. Pendant le mois de Ramadan c’est tout un rythme qui change et toute une tendance qui dévie... Témoignages. Tunis - Le Quotidien D’habitude les jeunes sont branchés sur les chaînes occidentales, écoutent de la musique occidentale et manifestent parfois un certain oubli de la culture arabe et orientale. Ramadan, réconcilie cette jeunesse avec une bonne part de la culture et des activités arabo-musulmanes. Abir, 16 ans élève en première est a priori, une grande fan de musique et de clips. Mais dès l’arrivée du mois saint, changement total de cap. «Depuis le premier jour de Ramadan, je ne suis plus branchée sur la même onde radiophonique et j’ai changé de bouquet satellitaire. Je ne le fais pas à contre-cœur, au contraire j’aime l’ambiance 100% arabe et orientale de Ramadan. Ecouter des chansons occidentales ou suivre un programme sur TF1 serait complètement à contre courant», dit-elle. Donc la jeune élève opte plutôt pour Canal 7 et les autres chaînes arabes où l’ambiance ramadanesque est présente quoiqu’on zappe. L’autre chose qui change pour Abir, est le fait de participer au ménage et à la cuisine. «Je ne sais pas cuisiner donc je ne le fais généralement jamais. Or pendant Ramadan, je dois au moins participer à la participation du repas. Ma mère seule n’arrivera pas à le faire. En parallèle je range aussi la maison, chose que je ne fais que pendant les vacances». Pour Fayrouz, 17 ans, qui était aussi très branchée musique, programmes et séries d’ailleurs, les choses ont maintenant changé. La jeune élève a appris à apprécier les productions arabes pendant le mois de Ramadan. «Je ne regarde aucune chaîne de clip, je préfère les feuilletons arabes pendant le mois du jeûne. Ramadan a une atmosphère propre à lui et nul ne peut en faire exception. Nous nous retrouvons tous réunis devant la télé, à consommer des produits spécial Ramadan» et je trouve que cela fait vraiment plaisir que toute la population arabe partage ne serait-ce que pendant ce mois ces habitudes typiquement arabes, loin de la Star Academy, du percing et du rap...», dit-il. Même chose pour la gent masculine. Ramadan est une réelle période de métamorphose pour eux. Khaled Sammari, 16 ans élève en première, fait aussi des activités sportives. «Je joue au foot avec l’Espérance Sportive de Tunis. En temps normal, je dois m’entraîner tard, or pendant Ramadan je m’entraîne l’après-midi avant la rupture du jeûne. En outre ce qui change dans ma vie, c’est mon goût. Sans réfléchir je me trouve en train d’écouter la «Hadhra», les «Ibtihalats» alors que c’est plutôt Eminen, du rap et du hip-hop que j’écoute en temps normal. D’ailleurs quand en zappant je vois un clip je change très vite de chaîne... Je me sens comme coupable», avait-il. Anas Lahbibi, jeune étudiant de 21 ans, croit que l’influence de Ramadan est telle qu’elle est capable de changer les goûts à jamais. «J’adorais veiller dans les boîtes de nuit, écouter de la musique qui tape mais à partir de Ramadan dernier, j’ai visité avec mes amis des cafés dont l’ambiance est 100% «arabe». Le thé à la menthe, la bouza, la samsa et les sons arabesques du oûd ont eu un drôle d’effet sur moi et depuis j’ai commencé à apprécier nos produits et notre culture grâce au mois saint», dit-il. A.O.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com