Festival de la Médina : Dorsaf Hamdani ressuscite Oum Kalthoum





C’est ce soir que sera donné le coup d’envoi de la vingt-deuxième édition du Festival de la Médina. Un programme alléchant a été conçu par l’équipe de l'association de ce festival qui a atteint l’âge de maturité. Fidèle à sa vocation de parier sur les jeunes talents en matière de création artistique, Mokhtar Rassaâ, directeur du Festival de la Médina et ses conseillers ont opté pour la jeune célébrité en l’occurrence, l’artiste tunisienne Dorsaf Hamdani, pour assurer l’ouverture de cette manifestation ramadanesque lors de deux soirées successives, au Théâtre Municipal qui va vibrer sous la belle voix de cette étoile montante. Dorsaf Hamdani n’est pas à sa première ouverture. Elle en assuré par deux fois l’ouverture du festival international de Carthage. Avec Ziad Gharsa, cette grande valeur de la chanson tunisienne, et sous l’encadrement du Dr. Mourad Sakli, elle a bien réussi ses deux sorties devant le public exigeant de Carthage. La première a été lors de la trente-cinquième session de ce festival avec le spectacle musical “Une si longue histoire”. “Toboôu” constitue en tant que spectacle musical, conçu aussi par Dr. Mourad Sakli, la deuxième occasion pour la montée du duo Hamdani-Gharsa sur les planches du festival international de Carthage. Jamais deux sans trois, voilà donc Dorsaf Hamdani, cette voix chaude qui se produira à partir de demain devant le public raffiné du Théâtre Municipal. Avec sa maîtrise, ses modulations, son timbre et sa voix mélodieuse, elle interprétera des chansons sélectionnées dans le répertoire de la diva égyptienne Oum Kalthoum en compagnie de quatre musiciens classiques arabes, jouant du quanoun, de luth, du violon et de percussions. Mondher CHRAIET


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com