La Libye veut solder le passé





Le Quotidien-Agences La Libye a signé hier l'accord définitif d'indemnisation des victimes de l'attentat contre la discothèque berlinoise La Belle en 1986, cherchant à promouvoir sa nouvelle politique d'ouverture. La Fondation Kadhafi, créée pour régler les contentieux internationaux impliquant la Libye, et gérée par le fils du dirigeant libyen, Seif al-Islam, s'était engagée à verser 35 millions de dollars (28 millions d'euros) à 168 victimes, essentiellement des Allemands. Le règlement définitif de ce dernier contentieux doit ouvrir la voie à une visite à Tripoli à l'automne, du chancelier Gerhard Schroeder. Elle devrait lever aussi le dernier obstacle devant une visite en Libye du président français Jacques Chirac, qui avait, par solidarité avec Berlin, conditionné son déplacement au règlement du contentieux germano-libyen. Ces deux visites, après celle du Premier ministre britannique Tony Blair, fin mars, du Premier ministre italien Silvio Berlusconi, en août, et alors que Romano Prodi, président sortant de la Commission européenne se trouve à Tripoli, devraient marquer un nouveau pas dans la réintégration de la Libye dans la communauté internationale.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com