Jeunes et fantasmes : Entre foot et hip-hop





N’est-il pas fantastique d’échapper à l’emprise de la réalité, de laisser libre cours à son imagination et de se donner à fond à ses propres fantasmes? Quelles sont les folies des jeunes Tunisiens? Témoignages. Tunis-Le Quotidien La jeunesse semble être la période la plus propice aux fantasmes. Il est évident qu’on ne cessera jamais de rêver sinon notre vécu deviendrait infernal. Rêver a toujours été la meilleure échappatoire à la rigueur de la réalité. Cela demande uniquement une faculté d’imagination assez développée. A ce propos, Slim Berrekhis, 16 ans, lycéen est complètement branché sur le monde du hip-hop. “Mon fantasme est de pouvoir chanter avec l’artiste Snoop Dogy Dog. Faire un duo avec lui est mon rêve le plus fou. C’est le meilleur et le plus grand producteur qui ait jamais existé. Ses chansons sont tirées de la réalité et même s’il est américain et qu’il vit aux Etats-Unis, en tant que jeune je m’identifie beaucoup à ses textes”, dit-il. Egalement épris de la musique hip-hop, Zied Miled, 18 ans, lycéen, n’a qu’un seul fantasme: devenir le rappeur “number one” à l’échelle internationale. “Je sais que c’est un rêve impossible à réaliser”, dit-il. Et d’ajouter que c’est difficile de pratiquer ce gendre de musique en Tunisie. Il n’y a pas l’encouragement nécessaire. De plus, la musique hip-hop est mal vue par la société. “Les gens croient que c’est une musique qui incite les jeunes à la dérive. Mais ce n’est pas vrai puisque ce genre de musique s’inspire de la réalité vécue et évoque les problèmes des jeunes”, s’exprime-t-il. Toujours en matière de fantasmes liés au monde du showbiz ces rappeurs aisés qui n’hésitent pas à exhiber leur fortune et leur femme dans les clips, semblent représenter pour beaucoup de jeunes des modèles de références voire un rêve commun. Belhassen Ben Rzouga, 15 ans, lycéen, est complètement fasciné par ce monde de voitures de luxe, de “bombes parfaitement sculptées” et de villas de rêve. “Mon rêve est de pouvoir côtoyer de près des artistes comme Dr. Dree, Snoop-Dog… qui sont de vrais chanteurs”, dit-il. Du monde de la chanson on passe au monde du football. Wael Azebi, 16 ans, lycéen, ne fantasme que sur une chose: devenir le président de l’équipe du Real Madrid. “C’est la plus grande équipe pour moi. Elle abrite les plus grands joueurs, “dit-il. Entre le monde de la chanson et celui du foot le cœur des jeunes semble balancer. Wissal Hasnaoui


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com