Consultation nationale élargie sur le commerce : Signature d’un pacte national pour le commerce continu





Après trois mois de travail sur le plan régional, la consultation élargie sur la situation et les perspectives du secteur commercial, a été clôturée hier à Tunis par un séminaire consacré à l’étude des problèmes du secteur sur le plan national, lequel a débouché sur la signature d’un «pacte national pour le commerce continu». Tunis - Le Quotidien M. Mondher Zenaïdi, ministre du commerce, a rappelé au cours de son allocution d’ouverture des travaux du séminaire les différentes étapes de la consultation tout en valorisant la participation des différents intervenants dans le secteur qui ont enrichi le débat durant les séminaires organisés sur le plan régional. M. Mohamed Ghannouchi, Premier ministre, a pour sa part valorisé cette consultation ordonnée par le Président de la République et qui a permis d’élaborer une stratégie concrète pour la promotion du secteur du commerce et sa mise à niveau pour faire face aux changements enregistrés au niveau national et international. M. Ghannouchi a également rappelé les conditions imposées par la conjoncture internationale actuelle qui semblent être à l’origine de la décision prise de réformer le secteur du commerce et de le moderniser afin qu’il soit en phase avec la nouvelle donne. En effet, la consultation nationale sur la situation et les perspectives du commerce a touché la majorité des problèmes qui inhibent la dynamique du secteur, à savoir les questions des prix, de l’approvisionnement du marché ainsi que le financement des investissements. Les débats organisés dans le cadre de la consultation ont en outre évoqué les questions de la fiscalité, de la relation avec l’administration et de l’équilibre des relations entre les différentes composantes du paysage commercial, notamment les petits commerçants et les grandes surfaces. Le rôle du secteur commercial dans la promotion des exportations tunisiennes ainsi que la mise à niveau des circuits de distribution des produits agricoles, ont été, par ailleurs parmi les principaux thèmes débattus durant les différentes étapes de la consultation. Les participants à cette consultation ont également évoqué le problème du commerce parallèle et son impact sur l’équilibre du marché, celui de la concurrence et des marges bénéficiaires. * Moderniser le secteur En marge du séminaire de clôture de la consultation nationale sur le commerce, les parties économiques et sociales qui interviennent dans le bon fonctionnement des marchés, à savoir l’UTICA, l’UTAP et l’ODC, ont signé une convention intitulée «Pacte national pour le commerce continu». Selon les termes de ce pacte, les parties signataires s’engagent à renforcer les relations de confiance et d’un débat continu en vue de protéger les intérêts de l’économie nationale, en prenant en compte les intérêts des différents intervenants, à savoir les producteurs, les commerçants et les consommateurs. Il est également question dans ce pacte de la nécessité de moderniser le secteur commercial de manière à privilégier l’initiative personnelle afin d’assurer l’équilibre entre les différentes composantes du secteur et les spécificités régionales. Dans ce même cadre, les signataires appellent à bien préparer le secteur commercial pour affronter les aléas de la conjoncture internationale devenue de pus en plus difficile et ce, par la promotion du produit tunisien dans les marchés étrangers, en tant que produit provenant d’un pays qui respecte les droits sociaux... Les signataires s’engagent également à renforcer la coopération entre leurs différentes structures en vue d’améliorer le niveau des services et l’encouragement à fixer des normes de qualité ainsi que la transparence au niveau des circuits de distribution et autres transactions, en dotant les produits agricoles traités par des insecticides des étiquetages nécessaires. Mohamed ZGHAL ______________ * Hédi Djilani plaide en faveur des NTIC Au cours de son intervention à l’occasion de la clôture des travaux de la Consultation nationale élargie sur la situation et les perspectives du secteur du commerce, M. Hédi Djilani, président de l’UTICA, a rappelé le rôle très important de ce secteur dans la promotion des exportations. M. Djilani a appelé, dans ce contexte, à l’encouragement des investissements dans les circuits de distribution à l’étranger, et la création d’un réseau de relations avec les grands distributeurs internationaux pour assurer la commercialisation du produit tunisien dans les marchés étrangers. Le président de l’Organisation patronale a également souligné la nécessité de multiplier les efforts en ce qui concerne l’utilisation des nouvelles technologies de l’information et de la communication, en l’occurrence le commerce électronique qui représente un moyen efficace pour la conquête des marchés étrangers. M. Djilani a, par ailleurs, rappelé la nécessité de la mise à niveau du secteur du commerce pour faire face à la concurrence sur le plan international qui devrait se renforcer de plus en plus. M.Z.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com