Tunis : Vengeance sur fond de falsification





Tunis - Le Quotidien A défaut d’un compromis avec sa femme, il s’est trouvé mêlé dans une affaire des plus graves. On lui reproche, en effet, la falsification d’un document de propriété relatif à une petite ferme qui revient de droit, en réalité, à sa femme. Il faut dire que rien n’allait plus au sein du couple. La séparation devint ainsi, inévitable . Malheureusement, c’est dans la douleur que les deux mariés allaient se séparer au point d’obliger l’époux à se venger. Il opta alors pour un choix qui s’avérera lourd de conséquences. En effet, avant de quitter le domicile conjugal, il n’hésita pas à s’emparer d’un document précieux. Il s’agit d’un titre foncier concernant une petite ferme héritée par son ex-femme. En procédant par des moyens douteux, il réussit à falsifier le titre et proposa la propriété agricole à la vente. Son ex-épouse, qui eut vent de cette affaire, n’hésita pas à porter plainte. Une enquête a été ouverte. Bien évidemment, le mari a été convoqué au poste où il a été entendu. Il nia les faits, mais la remise par la plaignante aux enquêteurs d’une annonce parue dans un journal de la place relative à la vente de sa propre ferme a obligé son ex à se rétracter, avouant les faits. Il a été inculpé de faux et usage de faux et fut arrêté, en attendant d’être traduit en justice. H.M.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com