Consommation : Le tunisien préfère les épiciers et le payement cash





Dans le cadre de la consultation nationale élargie sur le secteur du commerce, le ministère de tutelle a préparé, en collaboration avec l’Institut national des statistiques (INS), l’ODC et un certain nombre d’universitaires, un sondage d’opinion auprès des ménages du Grand Tunis, pour élaborer “un portrait-robot” du consommateur tunisien. Tunis - Le Quotidien Le sondage, qui a été réalisé auprès d’un échantillon de 720 ménages du Grand Tunis, a pour objectif d’identifier les caractéristiques de la relation entre le vendeur et le consommateur et le comportement commercial de ce dernier. Présentant les résultats de ce sondage en marge de la conférence nationale sur la consultation, Dr. Riadh Zghal, professeur universitaire, a précisé qu’il sera suivi par un autre sondage à l’échelle nationale pour élaborer un portrait-robot du consommateur tunisien. Ce sondage a montré que le consommateur tunisien, du moins dans le Grand Tunis, a le plus souvent recours au petit commerçant (l’épicier) qui est considéré comme le premier fournisseur de la majorité des ménages interrogés. En effet, près de 90% de l’échantillon sondé recourent régulièrement aux petits commerçants et 60% préfèrent s’approvisionner dans des marchés hebdomadaires, tandis que 39% seulement vont régulièrement aux grandes surfaces. Le sondage montre, également, que le consommateur tunisien préfère payer cash plutôt que par chèque ou carte bancaire. Pour le paiement à crédit, 43% de l’échantillon ont affirmé avoir recours au système traditionnel du “carnet”, alors que 39% préfèrent la traite et 18% le chèque à échéance. Pour le volet qualité, la majorité des ménages interrogés ont affirmé avoir l’intention de payer plus cher une qualité meilleure. L’enquête montre, entre autres, que l’impact de la publicité sur le comportement commercial du consommateur reste quand même faible malgré une nette différence entre les spots télévisés et les autres supports de publicité. En ce qui concerne la réaction du consommateur quant à la qualité des services commerciaux, le sondage révèle une certaine satisfaction pour les questions de l’approvisionnement du marché en matières premières et en qualité des produits alimentaires tunisiens. Le sondage montre, par ailleurs, une variabilité de la satisfaction en ce qui concerne les soldes saisonniers, la qualité des produits importés ainsi que celle des prestations dans les grandes surfaces. Cependant, la majorité des consommateurs interrogés ont exprimé leur non-satisfaction quant aux facilités de paiement et les prix des produits importés. Pour ce qui est des réformes urgentes et prioritaires du secteur, la majorité des ménages interrogés ont classé la modernisation du petit commerce comme une priorité pour le commerce tunisien, suivie par la modernisation des marchés hebdomadaires et enfin l’élargissement du réseau des grandes surfaces. Mohamed ZGHAL


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com