Querelle fraternelle, poussée fatale !





Une malheureuse affaire qui a eu pour cadre une cité populaire limitrophe de la capitale. Une affaire qui nous fait revivre l’histoire d’Abel et de Caïn, ou presque ! Tunis - Le Quotidien Caïn, c’est le fiancé qui a invité un jour sa petite dulcinée chez ses parents pour déjeuner. Mais à l’arrivée de la fiancée, il n’était pas encore rentré. Aussi, s’est elle installée en attendant le retour de son futur époux. Entre-temps, c’est le frère cadet du fiancé qui allait faire son apparition , un frère par ailleurs malade mental qui a séjourné auparavant à plusieurs reprises à l’hosto et sujet souvent à des crises d’épilepsie. Ce qui ne rend pas la tâche facile à son entourage, loin de là. Justement, ce jour-là, le frangin s’est fait un malin plaisir à taquiner la fiancée laquelle allait garder le silence tout d’abord, peut-être par politesse. Seulement, les plaisanteries du jeune homme devenaient de plus en plus salées, indisposant fortement la jeune fille embarrassée finalement par ce comportement. Elle n’a d’ailleurs pas manqué de répliquer, excédée manifestement par le manque de civisme de son hôte, sinon de son irrespect ! Son entrée en furie a coïncidé avec le retour de son fiancé lequel s’en est pris à son frère qui continuait à lancer des obscénités à l’encontre de la visiteuse. Le fiancé a bien tenté de calmer son frangin, mais ce dernier était désormais lancé. Il est même allé jusqu’à agripper son interlocuteur qui n’a pas trouvé mieux que de le repousser violemment afin de se dégager. Seulement, son geste était si violent que l’autre est allé valdinguer, cognant malencontreusement la tête contre un objet dur ! Une chute qui s’avérera fatale puisqu’il en décédera quelques jours plus tard. Passé récemment en jugement pour coups et blessures entraînant la mort, il a écopé de quatre ans de prison ferme… M.A.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com