Plus de 1.002 GI’s tués en Irak : L’hémorragie





• Fallouja sous le feu : des dizaines morts et de blessés Plus de mille soldats américains sont morts en Irak en dix-huit mois d’occupation a annoncé hier le Pentagone. Et ce ne sont pas les raids meurtriers contre la ville de Fallouja, symbole de la Résistance qui arrêtera l’hémorragie. Le Quotidien - Agences La barre symbolique des mille soldats américains tués en Irak a été franchie hier. 1.001 hommes sont morts depuis le 19 mars 2003, ont annoncé des responsables du Pentagone. Le dernier en date a péri dans la nuit de mardi à mercredi dans l'attaque d'un convoi à Balad, au nord de Bagdad, a annoncé l'armée américaine. A cela il faudra ajouter le 1002ème soldat tué hier matin à Sadr City par l’explosion d’une bombe artisanale. Durant la même période, selon l'organisation indépendante britannique Iraq Body Count, entre 11.793 et 13.802 Irakiens ont trouvé la mort. * Fallouja la martyre Entre-temps, à Fallouja, six personnes ont été tuées et 23 ont été blessées dans les raids américains qui se poursuivaient depuis avant-hier soir contre cette ville, a déclaré un responsable administratif de l'hôpital général. "Nous avons reçu 6 martyrs et 23 blessés depuis hier. C'est que nous avons à l'hôpital (et) peut-être qu'il y en a d'autres qui ont été enterrés directement sans passer par nous", a affirmé Karim Hamdane. Des avions de combat américains bombardaient hier la zone industrielle de Fallouja, où une colonne de fumée était visible. Hier soir,et selon Al-Jazira, unnouveau raid, hier soir, aurait fait plusieurs morts parmis les civils. Fallouja, qui se trouve à 50 km à l'ouest de Bagdad, a été la cible d'un fort bombardement aérien et d'artillerie mardi soir qui aurait tué, selon les Marines, plus de 100 rebelles. Enfin, trois routiers étrangers, dont un Turc, ont été tués au cours des dernières 24 heures, au nord de Bagdad, dans des attaques contre leurs convois protégés par les forces américaines, a indiqué la police. Dans la foulée, deux personnes ont été tuées et trois autres blessées hier dans des tentatives d’assassinat contre un responsable du Parti Démocratique du Kurdistan (PDK) à Kirkouk et un notable de Mossoul, dans le nord de l’Irak, a indiqué la police irakienne. _______________ * Le gouvernement Bush pleure ses morts Le président américain George Bush a rendu hier hommage aux soldats américains morts au combat, un jour après que le nombre de militaires américains tués en Irak ait dépassé le millier. «Ce pays est encore sur l’offensive. Nous pourchassons les tueurs à l’étranger pour ne pas avoir à les affronter chez nous. Nous faisons de bons progrès» a affirmé Bush. Pour sa part, le secrétaire d’Etat américain Colin Powell a indiqué hier que l’hommage à rendre aux quelques 1.000 soldats américains morts en Irak est de «persévérer pour défaire l’ennemi et de progresser vers les élections d’ici à janvier 2005».


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com