Journée mondiale des premiers secours : Cherche secouriste désespérément…





Sur la route, dans les lieux du travail ou encore en milieu scolaire, les accidents dessinent des pics... L’effectif des secouristes continue, néanmoins, d’être en deçà des besoins. C’est pourquoi le Croissant rouge tunisien s’est fixé pour objectif de diffuser une culture du secourisme dans la société civile... Tunis-Le Quotidien Le Croissant rouge tunisien a tenu avant-hier, en collaboration avec le Comité International de la Croix Rouge (CICR), une conférence de presse à l’occasion de la Journée mondiale des premiers secours. Dr Mohamed El Fadhel Ghouil, membre du Comité central du croissant rouge tunisien et président de la cellule nationale de secourisme et de soutien aux programmes, a souligné de prime abord que cinq Tunisiens trouvent quotidiennement la mort dans des accidents de la circulation alors que le nombre des accidents de travail s’élève à 45 mille par an. Le milieu scolaire enregistre pour sa part 9.082 accidents annuellement. Le nombre des secouristes est de l’ordre de 20 mille dont 11 mille formés par l’Office national de la Protection civile et cinq mille formés par le Croissant rouge tunisien. Le nombre de secouristes représente 2‰ seulement de la population tunisienne. * Objectif... Le Croissant rouge tunisien qui s’est fixé pour objectif de former «un secouriste dans chaque famille», cherche désormais à implanter un club de premiers secours au sein de chaque établissement éducatif dans le but de former 30% de Tunisiens en matière de premiers secours dans quinze ans. Dr Ghouil a précisé, en outre, qu’une enquête réalisée sur le terrain en 2004 et touchant un échantillon représentatif de 500 citoyens, a montré que 90% des Tunisiens n’ont reçu aucune formation en matière de secourisme et que 95% des citoyens ignorent les numéros des services de secours ! W.K.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com