Exposition : Au royaume des Chevaliers de Malte





Aux dires de Marcel Proust: «Le plus grand secret d’une œuvre d’art, c’est de pouvoir occulter ce qu'un pays ou une civilisation a de spécifique et de la faire découvrir à ceux qui ne le connaissent pas». Cette assertion de l’écrivain français semble très appropriée à l’exposition sur les sites archéologiques et les monuments de Malte qui a démarré avant-hier à la Galerie Yahia de Tunis. Environ une quarantaine de tableaux recouvrant tous les sites archéologiques de cette petite île de la Méditerranée égayent actuellement les cimaises de la Galerie Yahia de Tunis, dans le cadre d’une exposition qui se poursuivra jusqu’au 25 du mois courant. Co-inaugurée par l’ambassadeur de Malte à Tunis, M. Ives de Barro, et le maire de Tunis, M. Abbès Mohsen, cette exposition offre, en un véritable régal, les trésors de l’Ile de Malte, ses monuments et ses sites les plus prisés. C’est que les œuvres exposées relatent tantôt le passé et le présent de cette île ou restituent, tantôt dans un style photographique inédit de nombreux monuments et vestiges de l’époque préhistorique, mais également celle des Chevaliers de Malte. Certaines de ces œuvres d’art reconstituent aussi la fonction moderne les anciens bâtiments, transformés en hauts lieux administratifs, à l’instar d’une ancienne cour royale devenue actuellement bureau du Premier ministre maltais. D’autres œuvres par contre font revivre aussi bien les activités des villages maltais que leurs traditions. * Patrimoine et tourisme L’autre composante mise en exergue par cette exposition, c’est celle patrimoniale et touristique. En effet de nombreuses œuvres d’art présentent la vocation économique actuelle de Malte, en mettant l’accent sur la qualité de ses zones touristiques. En outre, le Bazar, la Médina, le musée archéologique, le temple de Mnajdra, ainsi que la cathédrale ont été soigneusement enjolivés dans un style photographique d’une beauté rare, émouvant et donnant l’envie de voyager dans cette île méditerranéenne. Mais ce n’est pas la seule particularité de cette exposition. En effet certains monuments symboles comme l’Hypogée de Hal, ainsi que plusieurs statues, comme la femme endormie, représentant le dieu de la mort, «la porte de la bombe», le fort d’Angelo ont aussi été représentés par des photos riches en couleurs, émotionnellement historiques. «Notre seule objectif à travers cette exposition est de faire connaître les splendeurs des trésors de Malte, dans leurs spécificités, comme dans leurs diversités», explique Mme Grec Mariella, la chargée des affaires culturelles de l’ambassade de Malte. C’est d’ailleurs à cette vocation que répond de prime abord cette exposition. Ousmane WAGUE


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com