STEG : Les agressions sur le réseau continuent à faire des dégâts





Tunis-Le Quotidien A la STEG, les responsables et les équipes d’intervention ne savent plus où donner de la tête face à un phénomène devenu chronique; c’est celui des agressions répétées dont souffre presque quotidiennement le réseau électricité et gaz. Malgré la mobilisation générale de ses équipes techniques (24 heures sur 24) tout au long de l’année afin d’assurer une continuité de fourniture sans faille, en dépit des mesures de vigilance supplémentaires prises par la Direction Générale pour parer aux imprévus et des campagnes de sensibilisation à travers les médias et des multiples contacts de sensibilisation auprès des entreprises de travaux publics, le nombre des agressions ne cesse d’augmenter. Les derniers incidents en date ont eu lieu: • Le samedi 04 septembre 2004 au gouvernorat de Kairouan à 17h27, un camion poids-lourds appartenant à une entreprise privée, en déchargeant du sable au niveau du lotissement AFH El Manar a heurté une ligne Moyenne Tension 30 kilovolts (30.000 volts); privant ainsi de courant électrique 8100 clients basse tension et 63 clients Moyenne Tension. • Le mercredi 08 septembre, un câble souterrain 30.000 volts à El Mourouj 5 a été agressé par un engin vers 11h15 privant d’électricité plus de 750 abonnés. • Le jeudi 09 septembre 2004, deux incidents ont été cette fois-ci enregistrés. Le premier à la localité de Tunis-Carthage à côté de la Mosquée El Abidine vers 08h23 où un câble souterrain de 10.000 volts a été endommagé par une entreprise privée. Une fastidieuse, voire une incompréhensible manœuvre a été à l’origine d’une coupure de courant réparée au plus vite, en présence des hauts responsables et des équipes techniques de la STEG mais sans celle des principaux responsables de l’incident. Le deuxième incident s’est produit à la localité de Sidi Daoud vers 13h21 suite à l’endommagement d’un câble souterrain 10.000 volts, privant d’électricité 3000 clients basse tension et 11 postes importants dont une clinique, une ambassade, des salles de sport, la station TGM, etc. La négligence, la nonchalance voire l’irresponsabilité des intervenants semblent être à l’origine d’une situation abracadabrante à laquelle il faut remédier de toute urgence.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com