Les jeunes évaluent les acquis 1987-2004 : Satisfaction, espoir et ambitions…





Plusieurs réalisations en faveur des jeunes Tunisiens ont marqué ces dernières années. Différents secteurs relatifs à la jeunesse ont constitué des chevaux de bataille de la politique tunisienne en engrangeant les dividendes de la sollicitude présidentielle manifestée à leur égard. Les jeunes ne sont pas restés insensibles à cet ensemble d’acquis. Tunis - Le Quotidien Etudes, tourisme, investissements, sport… beaucoup d’efforts ont été déployés pendant ces dernières années au bénéfice des jeunes. Nader 19 ans natif d’El Hawaria reconnaît avoir eu des résultats scolaires nettement meilleurs après l’acquisition de l’ordinateur familial. «Mon ordinateur m’a permis de faire des recherches, d’enrichir mes connaissances et du coup j’ai eu des résultats meilleurs. Par ailleurs, la chose qui m’a fait le plus plaisir ces derniers temps, c’est la décision présidentielle d’accorder aux étudiants de multiples chances pour réussir. Mon frère aîné a été renvoyé de l’université après avoir épuisé ses deux cartouches au début des années 80. Nous sommes très chanceux d’avoir, à présent, la possibilité de nous ressaisir en bénéficiant de multiples chances. D’autre part, l’initiative d’informatiser l'école est à mon sens une chance inégalable pour les jeunes Tunisiens à l’heure même où les NTIC battent leur plein», affirme Nader. Hassen Dhouib, 19 ans étudiant à l’IHEC trouve qu’en Tunisie, les diplômés du supérieur sont traités avec égard. «J’ai beaucoup apprécié les initiatives d’encouragement des nouvelles idées des jeunes. La BTS, certaines banques semi étatiques et le ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Loisirs vont jusqu’à subventionner certains projets des jeunes et je parle en connaissance de cause. La BTS est à mon avis une vraie révolution. Je suis entièrement reconnaissant envers les efforts pour encourager l’investissement des jeunes… Du coup, il est permis de rêver d’autant que l’obtention des crédits ne dépend que du degré de compétence des jeunes et sont accordés sans hypothèque ni complication», précise-t-il. Nizar Bakri, 18 ans bachelier trouve le projet en matière de loisirs pour les jeunes très intéressant. «Il y a un entretien. L’on ressent que nous ne sommes pas délaissés. Le tourisme des jeunes est une initiative formidable qui nous permettra d’évoluer tout en étant épanouis. J’ai entendu dire que l’Etat encourage tout projet dans ce secteur et cela me rend vraiment fier», dit-il. Rihab M’hirsi, 20 ans bachelière «tire son chapeau» pour les efforts déployés dans le secteur sportif. «Les jeunes sportifs s’épanouissent en Tunisie. Ils bénéficient de grands avantages et je trouve que cela mérite d’être souligné. Une autre chose m’a beaucoup touchée pendant ces dernières années : la sollicitude constante dont bénéficient les jeunes handicapés. Ces derniers ainsi que leurs familles ne sont aucunement délaissés au contraire ils bénéficient d’un intérêt particulier», dit-elle. Abir Chemli Oueslati


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com