Paris reste mobilisé





Le Quotidien-Agences L'ambassade de France a été touchée par des éclats de mortier "dans les dernières heures", a déclaré lundi matin sur Europe 1 Dominique de Villepin, qui a jugé "extrêmement difficile" le contexte dans lequel les efforts pour faire libérer deux journalistes français continuent. "Nous continuons à être mobilisés jour après jour, heure après heure", a dit le ministre de l'Intérieur, "pour travailler à la libération de nos deux compatriotes", Christian Chesnot et Georges Malbrunot, détenus avec leur chauffeur syrien depuis le 20 août par un groupe islamique irakien. Dominique de Villepin a qualifié d'"inquiétant" le "cycle" de violence dans lequel semble s'enfoncer l'Irak, qui "rend les choses plus difficiles". "Mais nous voulons croire que la prochaine libération de nos deux compatriotes est possible. En tout cas nous y travaillons", a-t-il ajouté. "La force que nous donne l'unité de la nation est un atout pour la France et pour nos deux compatriotes (...) Nous tirons chaque fil, nous voulons aller au bout de chaque piste (...) Il faut être patient." Prié de dire si les deux journalistes français étaient toujours vivants, il a répondu : "Les indications que nous avons vont dans ce sens." Le ministre de l'Intérieur a également assuré que la solidarité des autorités françaises à l'égard des otages d'autres nationalités, notamment italienne, était "entière".


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com