La Ligue arabe condamne «le terrorisme» en Irak





• Moussa: “Les portes de l’enfer se sont ouvertes” La 122ème session du Conseil ministériel de la Ligue arabe s’est tenue hier au Caire. C’était l’occasion pour condamner “le terrorisme” en Irak, de soutenir le Liban et d’appeler à la fin de la tuerie israélienne dans les Territoires occupés. Le Quotidien - Agences Les ministres arabes des Affaires étrangères ont dénoncé «le terrorisme» en Irak lors de leur session ordinaire qui s’est ouverte hier au Caire, selon un projet de résolution dont l’AFP a obtenu copie. Les ministres ont “dénoncé toutes les formes de terrorisme en Irak ciblant les civils, policiers, forces de sécurité et journalistes, ainsi que les Organisations humanitaires et religieuses, qui apportent leur aide au peuple irakien, et les missions diplomatiques”. Le Conseil ministériel de la Ligue devait aussi appeler les pays arabes à rétablir leurs relations diplomatiqus à leur niveau d’avant la guerre (mars 2003) “afin de consolider les efforts politiques déployés par le gouvernement intérimaire irakien”. A ce propos, le secrétaire général de la Ligue arabe, Amr Moussa, a affirmé que “les portes de l’enfer se sont ouvertes”. “Les portes de l’enfer se sont ouvertes en Irak”, a déploré Moussa à l’ouverture de la 122ème session du Conseil. Il a exprimé l’espoir que les pays arabes puissent aider “l’Irak à surmonter cette crise, à recouvrer sa souveraineté et à mettre fin à l’occupation américaine”. Par ailleurs, Moussa a appelé les 22 membres de la Ligue à adopter une “politique pondérée” à l’égard des problèmes de l’Irak, des Palestiniens et du Darfour . Pour sa part, le ministre des Affaires étragères marocain, Mohamed Ben Issa, président de la session précédente du Conseil de la Ligue, a appelé le quartette international à mettre un terme aux “tueries israéliennes contre le peuple palestinien”. Le Conseil de la Ligue arabe a enfin adopté hier une résolution appuyant le “droit souverain du Liban à effectuer ses choix politiques internes”, a-t-on appris de sources diplomatiques proches des délégations syrienne et libanaise. Le Conseil a adopté la résolution, élaborée par le secrétariat général de la Ligue en concertation avec le Liban, sans y introduire d’amendements, ont indiqué ces sources.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com