Club Tahar Haddad : Un Ramadan… animé





Le Club Tahar Haddad qui entame sa trentième saison culturelle espère être l’un des pôles d’animation et de rencontres les plus distingués de la capitale au cours du mois saint. Une façon de démarrer en force la saison en cours. Durant le mois de Ramadan, la Médina de Tunis connaît habituellement une animation particulière le soir. Pour être au diapason de ce regain de vie nocturne, les centres culturels programment des animations spécifiques durant les longues veillées du mois saint. Le Club Tahar Haddad ne fait pas l’exception. Ainsi, la direction a-t-elle concocté une série de manifestations ramadanesques. Côté musical, elle a pris contact avec le jazzman Faouzi Chekili qui assurera au moins un concert, une autre soirée réunira le musicien Oussama Farhat et le poète Sghaïer Ouled Ahmed. Khaled Ayari, l’un des jeunes musiciens formés au club, donnera un concert de guitare. La musique classique ne sera pas en reste. En effet, l’ensemble Archi constitué de Andrea Saddam au violoncelle, Hichem Makni, alto, et deux autres violonistes, proposera une soirée de musique de chambre. Au programme, des œuvres de Vivaldi, Mozart, etc. Côté théâtre, les négociations vont bon train avec Kaouther Bardi et Naïma Jani en vue de présenter leurs nouvelles pièces dans le cadre de la programmation ramadanesque du club. C’est Houda Ben Amor qui ouvrira le bal. Elle présentera pour sa part le 23 octobre un spectacle musico-théâtral intitulé “Kid ennsa” (ruse de femmes). Ce sera un genre tout à fait nouveau où les séquences de narration, de jeux et de chants se succèdent autour de ce thème universel de la ruse du “sexe faible”. Côté arts plastiques, Mme Kammoun, la directrice du Club annonce l’exposition permanente d’une installation montée par la jeune artiste Fatma Masmoudi qui a travaillé sur le thème de la “Forme et le spectateur”. Ce programme n’est pas définitif. D’autres manifestations sont en cours de programmation: des causeries littéraires, récitals de poésie et autres concerts de musique. Zohra Abid


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com