Elections législatives : Onze listes indépendantes rassemblent les mécontents de l’opposition !





Tunis - Le Quotidien De nombreux mécontents du Parti de l’unité populaire, du Mouvement des démocrates socialistes et du Parti social libéral viennent de former onze listes indépendantes qu’ils envisagent de présenter aux législatives du 24 octobre prochain. Ces listes composées également d’indépendants concernent les régions de Nabeul, Bizerte, Kairouan, Gafsa, Gabès, Kébili, Sousse, Monastir, Mahdia et Tozeur. M. Salah Souissi, ancien député du PUP et coordinateur de cette initiative, affirme que les mécontents «exclus» des listes que présenteront leurs partis aux législatives ont tout simplement cherché à travers la présentation de listes indépendantes à «mettre à nu les pratiques discriminatoires au sein des partis de l’opposition devenus semblables à des sociétés de sous-traitance». Les «listes indépendantes unifiées pour la patrie» que présenteront les mécontents sous la couleur grise (couleur choisie par le PUP pendant les précédentes élections) dont l’objectif premier n’est pas de rafler des sièges à la Chambre des députés, ont su, selon M. Souissi, éviter les «pratiques anti-démocratiques ayant marqué la formation des listes des partis de l’opposition». * Surenchères… Les observateurs s’accordent à penser que le nombre des listes indépendantes pourraient augmenter avec l’exacerbation de la «guerre» des têtes de listes au niveau de tous les partis de l’opposition. Le manifeste électoral relatif à ces listes est, selon M. Souissi, déjà prêt. Reste à négocier le financement public des campagnes électorales, lequel demeure possible. De l’autre côté de la barricade, on estime que ces listes indépendantes représentent des «surenchères» auxquelles s’adonnent des militants qui n’acceptent pas le jeu démocratique et les critères objectifs de choix des têtes de listes. M. Boujemaâ Yahyaoui, vice-président du PSL, fait remarquer à cet égard que certaines personnes parlent encore au nom du PSL auquel ils n'appartiennent plus en notant que les listes indépendantes n’ont aucune chance dans la course visant à briguer les 37 sièges de la Chambre des députés réservés à l’opposition. Walid KHEFIFI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com