Soulagée de son sac en pleine bousculade





A quelques jours seulement de la rentrée, la jeune femme, institutrice du côté de la Cité Khaled Ibn El Walid, n’a pas manqué à l’appel du devoir en ralliant l’établissement scolaire où elle a été désignée afin de préparer comme il se doit le retour des élèves. Tunis - Le Quotidien Malgré les difficultés rencontrées notamment en ce qui concerne le transport (décidément véritable talon d’Achille dans ce genre de patelin éloigné de la capitale), la bonne dame a fait preuve de courage et d’assiduité pour se montrer à la hauteur de la confiance placée en sa personne. Elle a été certes contrariée en empruntant ces bus bondés, d’autant que tout le monde aurait apparemment attendu les derniers jours pour effectuer ses emplettes. Mais elle s’en est finalement accoutumée, prenant son mal en patience et effectuant pratiquement avec un certain plaisir la navette entre l’établissement scolaire et son domicile dans la région d’El Omrane. Il a fallu cependant l’apparition d’un ignoble individu pour ternir ce beau tableau et atténuer la joie qui l’étreignait. L’énergumène s’est manifesté au moment où la jeune enseignante s’apprêtait à monter à bord du bus. Profitant de la bousculade au bas de la portière, le jeune homme s’est glissé aux côtés de la jeune femme, attendant le moment propice pour entrer en action. La pauvre, obnubilée par cette tâche ardue de se frayer un chemin parmi les passagers, n’a pas du tout fait attention à lui, croyant qu’il s’agit d’un passager comme tant d’autres, en quête d’une place à bord! C’est justement ces quelques secondes d’inattention qui lui ont été fatales, car le lascar s’y est préparé, paraît-il, pour lui porter l’estocade finale juste à l’instant où elle atteignit le marche-pied, lui arrachant le sac porté en bandoulière. Elle a d’ailleurs failli tomber à la renverse n’eut été son réflexe étonnant qui lui a permis de se maintenir à la portière. Le temps qu’elle se rétablisse totalement et qu’elle revienne de sa surprise, le malfaiteur a trouvé largement le temps de disparaître dans la nature. Il ne restait plus à la jeune femme qu’à aller signaler le vol de son sac contenant entre autres tous ses papiers d’identité, ainsi qu’une petite somme d’argent, un portable et une bague qu’elle ne met que rarement... M.A.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com