Kamel M’Barek : Les murmures du temps et de l’espace





Chez Kamel M’Barek, les mots, les expressions, les connotations sont baignés dans des couleurs chatoyantes et tendues à la fois. A dix ans et quelques poussières après la retraite, le journaliste Kamel M’Barek qui a longtemps contribué comme rédacteur en chef à l’évolution de l’information au sein de l’Agence Afrique Presse (TAP) ne chôme pas. La passivité n’est pas inscrite dans son agenda. D’ailleurs, il ne l’a jamais côtoyée. Au contraire, il la rejette dans sa totalité et c’est chez lui à Mégrine Coteau qu’il passe le plus clair de son temps où il trouve un immense plaisir à cultiver son petit jardin et où il s’enferme dans son atelier donnant libre cours à son imagination. Seuls compagnons : des couleurs et des pinceaux, des toiles et un cumul de savoir. Dans ses œuvres qu’on a déjà eu la chance de contempler, d’en décrypter les vibrations à El Teatro, l’ATCE, Essaraya, Sophonisbe, Golf de Carthage ou à l’espace de l’Association des journalistes tunisiens (AJT), on a découvert un Kamel M’Barek paysagiste, conteur, documentaire, poète, musicien… Il est tout cela à la fois. Le peintre qui prépare le 23 septembre à 18h30 une rencontre avec les journalistes à l’espace Cherif-Fine Art rendra compte à ses anciens collègues et amis de son itinéraire de rédacteur, peintre et surtout de son exposition intitulée «Culture et Tradition» qui sera présentée à la même galerie sise au 20 Rue de la République, à Sidi Bou Saïd à partir du 25 septembre. Nous découvrirons un peintre, il est vrai autodidacte, mais qui a l’art de savoir dépouiller en poésie, en tendre poésie, le patrimoine. Un patrimoine tout en partitions et symphonie, vibrant des couleurs limpides et sereines mais aussi d’une expression fervente et au cœur de la vie au quotidien. Z.A.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com