Basket/ Nationale A (1ère J.-1ère Phase) : Une douce mise en branle





Comme prévu, les résultats de la journée inaugurale ont été conformes à la logique. Et tout naturellement, les différentes équipes ont paru à la recherche de leurs repères, de leur meilleure articulation possible et de leur vitesse de croisière. Ce constat a été partout de mise, même si à Radès et à Ezzahra, il y eut plus d’animation et d’entrain. C’est ainsi qu’au bout d’un bras de fer passionnant, le duel des Etoiles est revenu aux Banlieusards du Sud. Non loin de radès, Zahrois et Kairouanais se sont livré une belle empoignade tout au long de laquelle l'offensive fut à l’honneur. Mais ce qui fit le plus plaisir, c’était de voir à l’œuvre une kyrielle de jeunes talents, des deux côtés, notamment chez les Zahrois. C’est ainsi que l’ex-Marsois Ben Rejeb (22 points), Ferjeni (17 points) et Jaouadi (7 points) côté Aghlabide et Mabrouk (22 points dont trois à 3 points), Sassi, Fezzani, outre l’apport de l’ex-sociétaire du C.A, Sofiène Jendoubi (18 points dont trois à 3 points lui aussi), se sont particulièrement mis en évidence. La J.S.K a, le plus, semblé pâtir de l’absence de Maoua, suspendu, et Slimène, tenté par une expérience à l’étranger. Et toute la bonne volonté de Marouène Kechrid (17 points) et Bouden (16 points, tous sur lancers-francs, hormis un seul panier à deux points) n’a pas suffi pour remonter un score interminablement fuyant. Quant aux jeunes Zahrois, ils furent bien encadrés par les chevronnés de l’équipe, l’inusable Njah (23 points) et ce futé de Rajhi (17 points), le tout en l’absence de Ben Zekri, Mounastiri et Erray. Certes, le beau jeu était au rendez-vous, mais il y eut de même beaucoup de déchets, à l’instar du nombre impressionnant de fautes commises, 40 côté zahrois et 35 côté kairouanais, chaque équipe ayant converti un nombre égal de lancers-francs, soit 27. De bon augure toutefois sur l’ensemble du match. Par ailleurs, les deux lauréats de l’exercice écoulé n’ont pas forcé outre mesure leur talent pour rendre à la raison les néo-promus. C’est ainsi que le S.N, amputé des services de Rzig et Maâlaoui, encore récalcitrants, s’est permis le luxe de mener, face aux Grombaliens, de …45 points à l’issue du troisième quart-temps (69-24), avant de lever le pied et de se contenter à la fin d’un écart de 27 points (78-51). Le champion sortant, pour sa part, a effectué une bonne mise en branle, totalisant en déplacement 22 points d’écart face au C.A.B (49-71). Dur, mais enrichissant apprentissage pour les nouveaux venus parmi l’élite. A Monastir, l’E.O.G.K s’est présentée sans trois de ses piliers à savoir Marouène Lahmar, Mehdi Ben Mahmoud (réfractaires) et Adel Mokrani (suspendu). Les jeunes, Amor Mouhli, Hamadi Chargui, mehdi Hajri, Mahmoud Ben Oudhifa et Sami Nefzi n’ont pas pour autant démérité, bien encadrés qu’ils furent par Halim Nefzi et Walid Ettaïeb. Après une mi-temps abrégée avec un passif de 15 points (46-31), les Goulettois ont fait jeu égal au cours de la seconde mi-temps (33 partout), face à un ensemble usémiste déjà assez bien rodé. Avec le retour des trois joueurs sus-mentionnés et probablement le recrutement d’un pivot de métier, l’opération rajeunissement entamée depuis la saison dernière se poursuivra dans la sérénité et un climat propice à l’éclosion de tous ces jeunes. Enfin, à Mégrine, le Tacapès, qui s’est présenté avec 7 joueurs seulement, dont 4 espoirs, a finalement plié face à un C.S.C non mieux loti (9 joueurs inscrits sur la feuille de match) et en butte à plusieurs problèmes, au premier rang desquels l’absence de terrain. Wahid smaoui _______________ * Résultats E.Z.S — J.S.K (101-93) E.S.R — E.S.S (75-73) C.S.C — Tacapès (73-61) C.A.B — C.A (49-71) S.N — D.S.G (78-51) U.S.M — E.O.G.K (79-64) * Classement 1- S.N 2 pts -) C.A 2 pts -) U.S.M 2 pts -) C.S.C 2 pts -) E.Z.S 2 pts -) E.S.R 2 pts 7) E.S.S 1 pt -) J.S.K 1 pt -) Tacapès 1 pt -) E.O.G.K 1 pt -) C.A.B 1 pt -) D.S.G 1 pt


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com