Il braque et dévalise sa «fiancée» !





Pour une jeune fille au seuil de la quarantaine, il n’est plus question de patience. Au moindre signe, elle se laisse aller vers l’aventure quitte à s’en mordre les doigts plus tard ! Tunis - Le Quotidien En voyant le jeune homme en face d’elle pour la troisième ou quatrième fois en moins d’une demie-heure, elle fut convaincue qu’il lui faisait les yeux doux, ayant bien entendu une quelconque idée dans sa petite tête. Une idée qu’elle a interprétée à sa manière, d’autant qu’à chaque fois il ne manquait pas de lui lancer un petit sourire charmeur qui ne laisse manifestement aucun doute quant à ses intentions. Elle s’est alors laissée tenter afin d’aller vers l’aventure. Constatant que son suiveur n’arrivait pas à prendre une décision, elle lui est venue en aide lui tendant en quelque sorte la perche. Le bonhomme attendait-il le geste de la fille? En tout cas, il en a profité pour engager une conversation qu’il a apparemment préparée d’avance pour de telles circonstances ! D’ailleurs, il a su très vite la mettre en confiance avec ses boniments déversant un torrent de belles paroles. Pour finir il allait lui promettre monts et merveilles avec, en guise de «clou de la soirée», le mot magique qu’attendait impatiemment sa compagne : mariage. La fille s’est sentie subitement se pousser des ailes afin de voguer sur un nuage, au point d’ailleurs qu’elle n’a nullement hésité lorsqu'il lui a proposé de la ramener jusque chez elle. Il a même poussé la galanterie de lui prendre la main pour la serrer tendrement dans la sienne ! Tout était, dès lors, dit. Le sort de la jeune fille était irrémédiablement scellé, d’autant que son prince charmant a pris le soin de suivre un chemin peu ou pas du tout fréquenté. Pour fuir les curieux, lui a-t-il assuré ! Elle allait ainsi le suivre docilement et naïvement jusqu’à une sorte de clairière du côté de Kerch El Ghaba, là où il a enfin laissé tomber le masque pour se montrer sous son vrai visage. Pour donner plus de poids à son entreprise, il a exhibé un couteau qui a eu le mérite de plonger complètement sa victime dans le désarroi puisque demeurée figée sur place sans parvenir à esquisser le moindre mouvement. Autant par surprise que… de peur ! Il était facile désormais au bonhomme d’agir en toute quiétude sans se presser le moins du monde, la soulageant d’un portable, une chaînette qui ornait sa poitrine, une bague et une trentaine de dinars qu’il a dénichés dans son sac à main. Il a poussé encore plus loin sa goujaterie, pour la dévêtir partiellement, toujours sous la menace de son couteau et prendre plaisir à empoigner ses deux «gonflantes»! D’ailleurs, la pauvre a bien cru y passer pour de bon. Or, le malfrat s’est contenté d’un ricanement sinistre qui lui a littéralement glacé les membres avant de se détourner et filer à toute vitesse. La victime a eu le réflexe de rejoindre sur le champ le poste de police le plus proche et déposer plainte. C’est en grande partie grâce à son témoignage et son signalement précis que les enquêteurs sont parvenus à arrêter l’agresseur quelques jours plus tard alors qu’il tentait d’écouler son butin… Mansour AMARA


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com