Tourisme : Nouvelles stratégies de promotion des marchés libyen et algérien





Le ministère du Tourisme et de l’Artisanat semble, plus que jamais, décidé à promouvoir le tourisme de proximité. En témoigne la nouvelle stratégie de promotion des marchés libyen et algérien qui avaient servi de matelas providentiel pendant la période de ralentissement conjoncturel survenue au lendemain des attentats du 11 septembre 2001... Tunis - Le Quotidien Dans l’optique de promouvoir de nouveaux marchés porteurs, le ministère du Tourisme et de l’Artisanat a organisé hier à Tunis un colloque sur les perspectives des marchés libyen et algérien. M. Abderrahim Zouari, ministre du Tourisme et de l’Artisanat a d’emblée souligné que le colloque constitue une occasion pour évaluer les opportunités qu’offrent les marchés maghrébins en général, étant donné que le tourisme représente un facteur de complémentarité maghrébine. Le ministre a également précisé que les frères algériens et libyens ont permis en 2002 et 2003 d’amortir les retombées néfastes de la diminution significative de l’affluence des touristes européens. “En cas de hausses des tarifs de transport aérien ou de phobie de l’avion, le tourisme de proximité s’avère salvateur” ajoute-t-il en substance. * Indicateurs... au vert La Tunisie constitue la première destination des touristes libyens et algériens, lesquels représentent 42% des entrées en raison notamment de la proximité offrant les possibilités de transport terrestre, maritime et aérien. Plus d’un million trois cent vingt-cinq mille libyens ont en effet visité la Tunisie en 2003, alors que 811 mille touristes algériens ont séjourné dans nos murs durant la même année. Les revenus du marché libyen se sont élevés à plus de 179 MD en 2002. Ceux du marché algérien ont atteint 75 MD au cours de la même année. En dépit de ces résultats probants, le nombre de nuitées relatives aux touristes algériens (2,9 nuitées par personne) et libyens (1,9 nuitée par personne) demeure en deçà des attentes, vu que le tourisme de santé et le tourisme de famille constituent les créneaux essentiels qui font courir ces touristes maghrébins. * Actions promotionnelles Les stratégies de promotion de ces deux marchés porteurs s’articulent autour de trois axes principaux. Il s’agit de développer et d’organiser le tourisme de loisir, de réglementer le tourisme de santé et de promouvoir le tourisme d’affaires. La réalisation de ces objectifs passe par la promotion du produit touristique tunisien auprès de tour-opérators et agences de voyages dans les deux pays à travers les médias, les initiatives de partenariat, la participation aux foires touristiques en Algérie et en Libye et la sensibilisation des propriétaires des cliniques privées quant à l’importance d’offrir des services répondant aux besoins spécifiques des deux marchés en question. En matière de transport, l’intérêt se porte sur la mise en place d’une ligne ferroviaire et d’une ligne aérienne entre la Libye et la Tunisie. La stratégie prévoit également l’accroissement des vols charters et réguliers entre Alger et Tunis. Walid KHEFIFI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com