Nationale B (Match Décalé – 2ème J.)/ C.O.T. – S.G. (2 – 2) : Pas de quoi pavoiser !





C’est finalement l’Olympique d’El Menzah qui a abrité la rencontre COT-SG repoussée de vingt-quatre heures pour impraticabilité du terrain (Zouiten). Et disons-le tout de suite, les inconditionnels des deux clubs et autres férus n’ont point gagné au change, dans la mesure où ils n’ont pas été emballés par la prestation des deux formations. Rien n’en fut cependant et les quelques centaines de spectateurs qui ont daigné effectuer le déplacement n’ont vraiment pas été gâtés. Excepté en effet quelques prouesses de part et d’autre, surtout du côté des visiteurs, les débats ont été à tout point de vue insipides, sinon ennuyeux ! Les Cotistes, présentés parmi les favoris en puissance pour l’accession, n’ont pas répondu à l’attente de leurs supporters. D'ailleurs, leur coach Ali Kaâbi qui en est certainement conscient, aura du pain sur la planche afin de monter une formation compétitive, au vrai sens du terme, capable de valoir les meilleures satisfactions et révaliser avec les autres concurrents. A la charge de l'équipe cotiste on peut particulièrement noter la lenteur excessive dans la relance, mais également dans le repli en phase défensive. Elle a en outre péché par manque de complémentarité entre les trois compartiments et par la fébrilité de sa défense essentiellement sur le flanc droit qui a beaucoup souffert lundi devant les coups de boutoir des Sudistes. Espérons tout de même que Ali Kaâbi puisse y remédier au plus vite. Quant aux Gabésiens on peut dire qu’ils ont, à certains moments, agréablement surpris par leur fraîcheur physique, leur engagement et la technique raffinée de certains éléments dont notamment Ayadi Hamrouni et Anis Trabelsi. Le premier, malgré les quelques kilos dont il a hérités, n’a rien perdu semble-t-il de ses qualités de remiseur, parvenant avec une rare aisance à pourvoir ses partenaires de bonnes balles. Alors que le second s’est distingué par sa virtuosité balle au pied. Il a toutefois péché par son individualisme et qui a intérêt à se débarrasser de certaines fioritures qui ne peuvent que nuire au collectif de son équipe et contraindre ses partenaires à courir en pure perte. Autre remarque, concernant la défense cette fois-ci, laquelle s’est montrée assez fébrile commettant de surcroît des erreurs de placement d’une naïveté désarmante. Les deux buts réussis tour à tour par Mondher Ben Romdhane (45’+1) et Djonomo Nestasilas (89’) en sont d’ailleurs la parfaite illustration. Heureusement pour les protégés de Ali Ben Neji qu’ils possèdent en la personne de Sassi Gabsi, un remplaçant de luxe, puisque parvenant à rétablir l’équilibre par deux fois (64’ et 90’) mettant ainsi à profit le surnombre des siens, puisque les locaux ont évolué à dix durant toute la seconde mi-temps après l’expulsion de Mondher Ben Romdhane pour somme d’avertissements juste après avoir réussi le premier but... Mansour AMARA


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com