Selon le rapport de l’OCE : L’économie nationale maintient le cap





L’économie tunisienne a pu enregistrer un taux de croissance de 5,7% durant les huit premiers mois de 2004. Cette performance est due au bon comportement de la majorité des secteurs économiques durant la même période. Tunis - Le Quotidien L’Observatoire national de la conjoncture économique (OCE), relevant du ministère du Développement et de la Coopération internationale, vient de publier le rapport sur l’évolution de l’économie nationale durant les huit premiers mois de l’année en cours. Selon ce rapport, le PIB national a connu une évolution de 0,7% permettant ainsi de réaliser un taux de croissance de 5,7% de l’économie nationale en général. Cette croissance a pour origine l’amélioration enregistrée au niveau de plusieurs secteurs et principalement l’industrie et le tourisme. En effet, le secteur industriel a connu au cours du mois de juillet une amélioration de 6,7% au niveau de l’indice général de la production sur la base de l’inflation annuelle, enregistrant principalement une évolution du taux de croissance annuel de 3,8% de la valeur ajoutée des industries manufacturières. Parallèlement à cette croissance de l’industrie, les secteurs du tourisme et du transport aérien ont connu une reprise notable puisque le nombre des nuitées a enregistré une croissance de 17,9% jusqu’au 20 août 2004 contre des prévisions de 8%, permettant de réaliser un total de 15,8% des revenus du tourisme tunisien, alors que le trafic aérien a connu une progression de 21,3%. Au niveau des échanges commerciaux, le même rapport montre une croissance de 12,1% des exportations par rapport à la même période de 2003, permettant ainsi une amélioration du taux de couverture des importations par les exportations qui s’est situé aux alentours de 78,4%. Cette amélioration au niveau des exportations a touché surtout les produits alimentaires, les produits énergétiques, électriques et également le phosphate et dérivés. Sur un autre plan, le climat des affaires a enregistré durant le deuxième semestre une reprise du taux croissant des projets d’investissement qui ont évolué de 12,8% durant le premier semestre, laquelle reprise confirmée par la progression remarquable des investissements étrangers dans les secteurs de l’industrie (+2,6%) du textile (+27,9%) et des industries électriques et électroniques (+27,9%). Ce climat a créé une dynamique au niveau du marché de l’emploi puisque le nombre des offres a connu une évolution de 19,5% alors que les opérations de recrutement ont progressé de 20%. Contrairement à ces évolutions, les secteurs de l’énergie, de l’agriculture et de la pêche ont enregistré une régression des taux de croissance, malgré la production record de l’huile d’olives et des céréales, alors que le secteur des services a connu un taux de croissance positif de 8,7%. Le rapport de l’Observatoire de la Conjoncture économique montre, par ailleurs, une baisse de 1% de l’indice des prix durant le mois d’août 2004 par rapport au mois de juillet. La politique de développement tunisienne a réussi ainsi à assurer l’équilibre financier global, en limitant le déficit courant à 2195 millions de dinars, et le déficit budgétaire à 444 millions de dinars. Mohamed ZGHAL


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com