S.T. : Confiance malgré la contre-performance





L’équipe du Bardo a certes subi son premier revers de la saison à Zarzis, mais cette contre-performance n’a en rien entamé la confiance d’un groupe que d’aucuns ne voyaient réussir pareil départ. A ce propos, le coach Moncef Arfaoui est catégorique : «J’ai confiance en mes gars pour repartir de l’avant et se racheter et ce dès ce dimanche face au nouveau promu goulettois-kramiste». Pourtant, la première défaite a été enregistrée face à un autre néo-promu, l’E.S. Zarzis mais si l’on se réfère à Arfaoui, ce revers trouve son explication dans le fait que : «Mes joueurs ont connu un jour sans, et heureusement que ce passage à vide a concerné tout le monde en même temps, ce qui par ailleurs peut arriver à n’importe quelle équipe. De plus, l’état de la pelouse a empêché mes poulains d'exprimer leur football. Et malgré cela nous aurions pu aspirer à un meilleur résultat puisque nous avons frôlé l’égalisation à maintes reprises. Néanmoins l’adversaire a cherché la victoire beaucoup plus que nous et a mérité ce résultat. Ceci n’empêche que la confiance est toujours là et j’insiste à dire que mon équipe possède une forte personnalité qui fait qu’elle se présente toujours sur le terrain pour gagner. Et ce qui justifie cette confiance c’est justement la manière avec laquelle nous avons obtenu les deux premières victoires, malgré ceux qui doutent de nos capacités». Ceci dit, la préparation au prochain rendez-vous s’est déroulée de manière tout à fait normale avec le programme de travail habituel. Ainsi, Arfaoui a accordé un repos à ses joueurs lundi afin de récupérer physiquement, et surtout mentalement, vu le long déplacement à Zarzis et ses conséquences. Dès le lendemain, le groupe s’est retrouvé pour une double séance, le matin et l’après-midi. Et depuis hier, le groupe est soumis à une seule séance quotidienne, l’après-midi, où tous les volets inhérents à la préparation de la rencontre de dimanche prochain; physique, tactique et mental sont passés en revue. Par contre, la journée du samedi connaîtra une dernière séance cette fois matinale. * Où recevra le S.T. ? Cette ambiance sereine, malgré la dernière défaite en date, est toutefois entachée par une incertitude qui entoure le lieu de déroulement de la rencontre dimanche prochain. Le stade Zouiten étant impraticable, le S.T. ne sait pas, à ce jour, où il recevra l’EOGK. Le comité directeur ne reste toutefois pas les bras croisés puisque des contacts ont été établis avec différentes municipalités, dont Hammam-Lif, pour disposer d’une aire de jeu pour ce dimanche. D’autre part, la formation rentrante qui sera alignée par Arfaoui risque de subir quelques menus changements par rapport aux trois premiers matches. En effet, de l’avis même du coach stadiste, les nouvelles recrues telles que Fodé, Tarhouni et Celinho sont considérées comme proches physiquement du niveau du groupe et risquent d’en faire partie ce dimanche. Tout comme Ghighani qui aurait pu l’être dès la rencontre de Zarzis, sauf que sa carte jaune n’est parvenue à l’administration du club que le samedi, alors que l’équipe était déjà à Djerba. Par contre, les cas de Diallo et Béjaoui ne sont pas encore résolus. Les deux joueurs ne sont donc pas encore qualifiés, en attendant l’arrivée de leur carte jaune qui se fera incessamment sous peu. C.O.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com