3 questions à Salem Ben Salem, Président de l’Association tunisienne des inventeurs : La quantité engendre inévitablement la qualité





La 13ème édition du concours BSB de l’invention et de l’innovation s’est déroulée à Tunis les 20, 21 et 22 septembre. La session de cette année coïncide avec des mesures de nature à encourager la création. M. Salem Ben Salem, président de l’Association tunisienne des inventeurs, répond à nos questions concernant l’actuel salon et les perspectives de la création et l’innovation en Tunisie. * Le Quotidien: Quelles sont les nouveautés de ce 13e Salon de l’invention? - Salem Ben Salem: Le 13e concours BSB de l’invention et de l’innovation se déroule dans une conjoncture favorable aux inventeurs et aux innovateurs. Les lois nouvellement instituées et les décisions présidentielles sont de nature à donner une nouvelle impulsion à ce secteur. La décision du Chef de l’Etat de consacrer 1% du PIB à la recherche scientifique constitue une opportunité de taille de nature à permettre une meilleure incitation aux innovations. La loi d’août 2000 sur les brevets et les droits des inventeurs, la loi de février 2001 relative à la protection des dessins et modèles industriels, la création des pépinières d’entreprises pour inciter les innovateurs et le Programme de Modernisation de l’Industrie (P.M.I) financé par un don de 50 millions d’euros de l’U.E, sont de nature à structurer le secteur et à aider les innovateurs a évoluer dans un cadre clair. * Quel est le sort des inventions brevetées depuis les premiers concours B.S.B ? - Quelques anciens lauréats ont pu réaliser leurs propres ateliers. Je cite à titre d’exemple le fabricant de la chasse d’eau économique et celui qui a pu améliorer la chaise dentaire pour les dentistes. Ils ont pu commercialiser leurs inventions créant ainsi des postes d’emploi et contribuant d’une manière indirecte à consolider notre stock en devises. Il faut dans ce contexte encourager les jeunes à innover car je suis fermement convaincu que la quantité engendre inévitablement la qualité. * Comment évaluez-vous objectivement cette session ? - Je constate une meilleure participation à cette rencontre et un meilleur niveau des inscrits. Les participants ont une meilleure perception de ce qui se passe à l’étranger grâce à l’évolution des moyens de communication et notamment l’Internet. Ils situent mieux leurs inventions et sont au courant de ce qui se passe en Tunisie et à l’étranger. Je suis heureux d’apprendre que le ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique et des technologies se propose d’établir une convention de partenariat avec notre association en vertu de laquelle les manifestations organisées par l’un ou l’autre est ouverte aux deux partenaires. Cet accord permettra sans aucun doute une meilleure ouverture de l’invention sur son environnement et le grand public. Propos recueillis par Lotfi TOUATI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com