Criant victoire devant le Congrès : Allaoui à la rescousse de Bush





Washington-AFP Le Premier ministre irakien, Iyad Allaoui, a déclaré hier devant le Congrès américain, qui l’a très longuement applaudi, que «malgré les revers, nous sommes en train de réussir en Irak». Allaoui a par ailleurs promis que les élections se dérouleraient en janvier comme prévu. «Les élections se dérouleront en Irak, à la date prévue, en janvier», a-t-il déclaré, en précisant qu’un report de ce scrutin représenterait «une victoire» pour les «terroristes». «Nous sommes mieux, vous êtes mieux et le monde se trouve mieux depuis le départ de Saddam Husseïn», a-t-il ajouté en anglais, faisant lever la salle réunissant les membres des deux chambres du Parlement américain. «Je suis venu ici pour vous remercier et pour vous promettre que vos sacrifices n’auront pas été vains», a-t-il encore ajouté. «Il n’y a pas de mots pour exprimer la gratitude que les futures générations d’Irakiens devront aux Américains», a-t-il ajouté. Evoquant les violences que connaît actuellement l’Irak, il a déclaré : «Nous faisons face à la fois à une insurrection et à la guerre mondiale contre le terrorisme, leurs forces destructrices se recoupant parfois». «Ces tueurs ne sont sans doute qu’une toute petite fraction d’une population de 27 millions, mais malgré leurs fusils, leurs bombes-suicide, pour intimider et effrayer les Irakiens, je peux vous dire aujourd’hui qu’ils ne réussiront pas», a-t-il ajouté. Iyad Allaoui, aux Etats-Unis pour participer notamment à l’assemblée générale de l’ONU, a rencontré hier le président George W. Bush à la Maison-Blanche. Le Premier ministre irakien a par ailleurs estimé que l’augmentation des attaques terroristes en Irak traduisait la faiblesse croissante des insurgés et non leur renforcement dans un entretien accordé au New York Times. «Elles deviennent plus meurtrières parce que nous pensons qu’ils sont de plus en plus aux abois», a déclaré le chef du gouvernement irakien. «Nous pensons qu’ils sont sur la défensive plutôt que d’être offensifs. Et nous croyons que c’est parce que nos capacités (de sécurité) s’améliorent, et que simultanément nous les frappons (...) qu’ils deviennent plus meurtriers et qu’ils attaquent recrues et policiers parce qu’ils subissent leurs coups».


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com