Jeux Panarabes 2004 : Alger pour rééditer Amman





Les athlètes tunisiens s’apprêtent à prendre part, du 24 septembre au 8 octobre à Alger, aux 10èmes Jeux Panarabes avec l’ambition de rééditer leurs performances réalisées lors de la précédente édition en Jordanie où la Tunisie avait récolté une belle moisson de 138 médailles (40 en or, 41 en argent et 57 en bronze). Engagée avec 195 sportifs, la Tunisie fait partie, avec l’Algérie (pays organisateur) et l’Egypte, des plus importantes délégations de cette dixième édition. Une mobilisation d’athlètes qui témoigne de la volonté de jouer les premiers rôles dans les 19 disciplines auxquelles participent les sportifs tunisiens. En sport individuel, ce sont l’athlétisme, la natation, le judo, le karaté, la lutte, l’haltérophilie et le handisport qui sont les disciplines les plus porteuses d’espoir de médailles d’or. Les autres disciplines dans lesquelles sont engagés nos athlètes comme la boxe, l’aviron, le tennis, le tennis de table et la gymnastique ont valu de nombreuses fois bien des satisfactions au sport tunisien. Oussama Mellouli sera sans doute la vedette du bassin du complexe Mohamed Boudiaf d’Alger. 5ème aux 400 m 4 nages aux jeux Olypmiques d’Athènes et 3ème de la même épreuve, Mellouli dont les temps sont très proches de ceux des champions olympiques, devrait logiquement rafler les médailles d’or des épreuves dans lesquelles il sera engagé. Meriem Meddeb est également très bien placée pour faire partie des vainqueurs potentiels. Les haltérophiles, habitués aux podiums arabes et africains ne manqueront pas d’inscrire leurs noms au palmarès de la 10ème édition des Jeux Panarabes. Atef Jarray (62 kg), Moëz Hanachi (94 kg) ou Hayet Sassi (63 kg) seront parmi les grands favoris. 12 haltérophiles, cinq chez les messieurs et sept chez les dames, participeront au tournoi. En lutte, parmi les neuf lutteurs engagés, Mohamed Mehdi Jelassi (60 kg) et Mohamed Bargaoui (66 kg) seront les plus proches de la victoire. L’athlétisme, reine des compétitions, verra la participation du plus grand nombre de sportifs susceptibles de monter sur les plus hautes marches du podium à savoir Sofiène Laâbidi (400 m), Hatem Ghoula (20 km marche), Hamdi Dhouibi (décathlon), Awatef Hamrouni (100 m et 200 m), Fatma Lanouar (800 et 1500 m), Abir Nakhli (800 m), Cyrine Balti (perche) et Aïda Sallem (javelot), tous déjà sacrés sur le plan arabe ou africain. En escrime (7 chez les messieurs et 8 chez les dames), le sport tunisien comptera sur Maher Ben Aziza, Sondos Samandi et Meriem Hayouni pour ravir les premières places, alors qu’en judo, Anis Chedli, le seul “rescapé” de l’équipe seniors (+100 kg), a une chance réelle de remporter une médaille. Chez les dames, Houda Ben Daya, Chahnez Mrabet, Hajer Barhoumi, Yousra Zribi et Insaf Yahyaoui, toutes déjà sacrées, ont de grandes chances de remporter les titres mis en jeu. En gymnastique, Wajdi Bouallègue est bien placé pour conserver son titre arabe conquis en 1999 à Amman. De leur côté, Monia Hamdi et Amira Ayari, chez les dames ont les moyens de lui emboîter le pas. * En quête de performance L’aviron devrait valoir aussi des satisfactions au sport national avec l’engagement de la championne d’Afrique Ibtissem Trimèche qui comptera parmi 6 sportifs alignés dans cette épreuve. En karaté, la Tunisie sera représentée par seize karatékas (10 chez les hommes et 6 chez les dames). Wissem Arfaoui (hommes, médaille d’or aux Jeux Méditerranéens de 2001 et Ibtissem Hanachi (dames), viseront le podium. La boxe qui a valu par le passé bien des satisfactions au sport tunisien et actuellement en quête de bons résultats, aura l’occasion de redorer son blason sur le plan arabe grâce à ses sept représentants dans autant de catégories. 7 boxeurs ont été retenus pour les Jeux d’Alger, il s’agit de Walid Chérif (51 kg), Hamza Husseïn (54 kg), Taoufik Chouba (60 kg), Wajdi Saïd (64kg), Rached Merdassi (69 kg), Mohamed Homrani (91 kg), et Mourad Chebbi (+91 kg). En taekwondo, les 10 représentants tunisiens (6 hommes et 4 dames) constituent un sérieux espoir de médailles malgré une forte concurrence. En voile, Foued Ourabi sera, grâce à son expérience, le plus attendu des sept concurrents tunisiens chez les hommes, alors que chez les dames, Ines Chakroun, Meriem Melliti, Meriem Zribi et Manel Derouiche devront affronter une forte concurrence pour espérer décrocher les meilleures places. En tennis, Malek Jaziri, Haythem Abid, Tarek Ben Soltane et Hakim Rezgui seront les uniques représentants tunisiens au tournoi. En tennis de table, les deux pongistes tunisiens les plus représentatifs, Hmam Gdara, chez les hommes et Nesrine Belkahia chez les dames, devront jouer les premiers rôles. Six Tunisiens (3 hommes et 3 femmes) sont engagés dans les compétitions du tir, une discipline qui requiert beaucoup d’expérience et de savoir-faire. Grand habitués des podiums, les athlètes de handisport qui seront au nombre de cinq au total (4 dans la catégorie masculine et une dans la catégorie féminine), ne manqueront pas ce rendez-vous pour se distinguer, même si l’équipe nationale qui part pour Alger est fortement remaniée. En sports collectifs, la Tunisie sera représentée en volley-ball masculin et en basket-ball féminin avec des chances très sérieuses de monter sur le podium pour les deux sélections. Champion arabe et d’Afrique en titre, l’Equipe nationale de volley-ball devrait confirmer sa suprématie, même si elle se présente sans vedettes, alors que les basketteuses représenteront une équipe ambitieuse composée notamment du cinq tunisien qui prendra part au Championnat du monde junior en Tunisie en juillet 2005.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com