Griefs irako-iraniens : Allaoui temporise





Le Quotidien -Agences Le Premier ministre irakien Iyad Allaoui a exprimé hier sa volonté d’avoir de bonnes relations avec le voisin iranien et a nuancé les nombreuses accusations venues de Bagdad contre Téhéran, a rapporté l’agence iranienne. «Nous voulons établir de bonnes relations avec les pays voisins, en particulier l’Iran, et nous pensons que nos relations bilatérales reposent sur des intérêts communs», a dit Allaoui à Najaf à l’Agence officielle IRNA, selon cette dernière. Il a ainsi salué l’invitation que vient de lui adresser Téhéran, a dit IRNA. «S’il y a des griefs (d’ingérence), ils sont contre certaines personnalités non-officielles», a dit Allaoui selon IRNA, sans préciser à qui il faisait référence. «Nous n’accusons pas le gouvernement iranien d’ingérence dans les affaires intérieures irakiennes», a-t-il dit. «Certains individus entrent sur le territoire irakien en passant la frontière des Etats voisins et cela est vrai de l’Iran aussi», a-t-il déclaré.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com