Tunisie-Argentine (0-2) : Supériorité argentine manifeste





En choisissant de subir le jeu des Argentins, la Tunisie a joué avec le feu. Elle a même semble être résignée. D’ailleurs le score aurait pu être plus lourd. Bref ce n’était pas cher payé. A présent seul le goal average est susceptible de nous faire passer. La Tunisie, après un match mi-figue mi-raisin contre l’Australie qui s’est soldé par un nul frustrant, a affronté pour sa seconde sortie, le grand favori de la compétition, l’Argentine, qui a fortement impressionné face à la Serbie Montenegro en scorant à six reprises. D’entrée de jeu, les Argentins ont acculé les nôtres dans leurs derniers retranchements, les obligeant à reculer pour annihiler les vagues successives des attaques. Les Tunisiens, privés inexplicablement de leurs fers de lance de l’attaque Jédidi et Zitouni remplacé par Sabeur Trabelsi, n’ont pas trouvé beaucoup de solutions en attaque, laissant l’initiative à leur adversaire. Nonobstant la domination territoriale quasi-totale des Argentins, les Tunisiens, bien organisés sur le terrain, ont réussi à leur tenir tête, malgré quelques frayeurs. Mais ils n’ont fait que repousser l’échéance puisque à la 39’ Carlos Tevez, étrangement esseulé au point de penalty, a ouvert le score d’une tête plongeante, après un centre en retrait de la gauche. Les Tunisiens, qui ne faisaient que se défendre face à la furia argentine, faillirent encaisser un deuxième but à la 41’ n’eut été la transversale, mais finirent quand même par rentrer aux vestiaires avec un petit but d’écart. Au départ de la 2ème mi-temps, le coach Laâbidi opta pour les mêmes joueurs qui foulèrent le terrain animés d’une grande détermination, comme le démontra leur volonté d’aller de l’avant, en faisant jeu égal avec leurs adversaires. Mais la supériorité technique évidente des Argentins leur permit de reprendre très vite le contrôle du jeu. La rentrée de Jédidi, Zitouni, et Ltaïef ne donna rien. Pire, les Argentins accentuèrent leur avantage à la 72’ face à une défense médusée qui fut prise de vitesse par Saviola qui inscrivit le 2ème but. Malgré cet avantage, les protégés de Marcelo Bielsa continuèrent sur la même lancée essayant d'enfoncer le clou, alors que les nôtres ne purent qu’opposer de la résistance face à une formation qui leur était supérieure dans tous les domaines. La Tunisie aura fort à faire devant la Serbie Montenegro si elle veut se qualifier pour le tour suivant. L’équipe serbe a été battue à plate couture par l’Australie 5-1. L’équipe tunisienne sait ce qui lui reste à faire si elle ambitionne de continuer cette aventure olympique. Moncef SEDDIK


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com