Likoud : Sharon contre-attaque





Le Quotidien-Agences Le Premier ministre israélien Ariel Sharon a tenté d'imposer hier, lors de la convention du Likoud, son plan de retrait de la Bande de Gaza, que les "durs" du parti veulent torpiller en barrant l'entrée des travaillistes dans sa coalition. Sharon a décidé de soumettre aux quelque 3.000 membres de la convention de son parti, qui a dû se réunir hier soir à Tel-Aviv, un texte l'autorisant à négocier le ralliement au pouvoir de "toute formation sioniste, sur la base du programme du gouvernement et conformément à ses décisions", indiquent les médias israéliens. Le vote a dû se dérouler à bulletins secrets dans vingt urnes, après une série de discours, dont celui de Sharon prévu vers 20h15 locales, et le résultat du dépouillement a dû être connu dans la nuit. En soumettant in extremis sa propre motion, Sharon a fait pièce aux "rebelles" du Likoud, menés par le ministre sans portefeuille Uzi Landau, qui demandent à la convention de barrer l'entrée du parti travailliste au gouvernement pour faire capoter le plan de séparation unilatérale d'avec les Palestiniens. Ce projet prévoit le retrait de la Bande de Gaza d'ici septembre 2005, ainsi que le démantèlement des 21 colonies juives de la région et de quatre autres isolées dans le nord de la Cisjordanie. Sharon a réussi à faire adopter ce plan par son cabinet en juin, mais a du même coup perdu ses alliés d'extrême-droite, et réduit son assise parlementaire à 59 députés sur un total de 120 à la Chambre. Depuis plus d'un mois, il mène des négociations avec le parti travailliste de Shimon Pérès sur les conditions de sa participation au gouvernement. Les travaillistes soutiennent le retrait de la Bande de Gaza, et un de leurs dirigeants, le député Amram Mitzna, a même suggéré que sa formation rejoigne la majorité sans exiger de portefeuilles ministériels, uniquement pour que cet "objectif suprême" devienne une réalité.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com