Propos





• «Je dois remercier le personnage que j’ai campé et qui a fait ma gloire». Garou parle ici de Quasimodo, ce personnage complexe dans l’œuvre de Notre-Dame de Paris. • «On m’a dit que le public est très en forme ce soir. On va ensemble s’amuser. ça va être magique». Effectivement, ce fut magique. Outre les chansons qu’on trouve dans son premier album «Seul», sorti en novembre 2000 et celles de «Reviens», son récent album, Garou a repris «Cheveux sous le vent» qu’il a enregistré en duo avec Céline Dion à Londres, New-York, Los Angeles et Montréal, sous la houlette des grands auteurs et compositeurs des plus célèbres notamment Plamondon, Richard Cocciante et autres Romano Musumara. • « Qu’est-ce que je vois? Il y a beaucoup de filles ce soir. Avant de m’aventurer j’aimerai savoir comment ça se passe ici. Chez nous les filles sont compliquées. Ici, les filles sont-elles compliquées?». Elles étaient ensorcelées. Il était trempé de sueur. Et les fleurs de jasmin lui tombaient de partout sur la tête. • « C’est super ! Reprenez avoir moi «il ne faut pas généraliser». La leçon a été vite apprise par cœur, par les filles et les garçons. Lui, jonglait à la guitare et au micro. • «I love you». C’était son dernier mot avant de quitter la scène laissant derrière lui une vague humaine hypnotisée après avoir fredonné sans ses musiciens quelques refrains… qui ont signé la fin du concert. Z.A.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com