Comprendre l’islam : La piété filiale et la gentillesse avec les proches





• Dieu le Très-Haut a dit: — Chapitre 4-Verset 36: «Adorez Dieu et ne Lui associez rien. Faites du bien avec les deux géniteurs, le proche, les orphelins, les miséreux, le voisin très proche, le voisin de côté, le compagnon permanent, l’étranger de passage et ce que vous possédez par la voie légale». — Chapitre 4-Verset 1: «Et craignez Dieu au nom de qui vous vous implorez les uns les autres ainsi que les liens de parenté». — Chapitre 13-Verset 21: «Ceux qui maintiennent les liens que Dieu a ordonné de maintenir». — Chapitre 29-Verset 8: «Nous avons recommandé à l’homme de bien traiter ses deux géniteurs». — Chapitre 17-Verset 23 et 24: « Ton Seigneur en a décidé ainsi: que vous n’adoriez que Lui et de traiter les deux géniteurs avec bienveillance. Si l’un d’eux ou tous deux atteignent chez toi la vieillesse, ne leur dis pas «ouf», ne leur réponds pas avec brutalité et tiens-leur un langage généreux. Baisse pour eux l’aile de l’humilité» par miséricorde et dis: «Seigneur! Aie-les en Ta clémence comme ils m’ont élevé enfant». — Chapitre 31-Verset 14: «Nous avons recommandé à l’homme ses deux géniteurs. Sa mère l’a porté en allant d’affaiblissement en affaiblissement. Son sevrage se fait au bout de deux ans. Rends grâce à Moi et à tes géniteurs!». • Quant aux hadiths — Abdoullah Ibn Massaoud a dit: «J’ai demandé au Prophète: «Quelle est l’œuvre la plus aimée de Dieu exalté?» Il dit: «La prière à son heure». Je dis: «Et puis?», Il dit: «La piété filiale». Je dis: «Et puis?», Il dit: «Le combat au service de Dieu». — Selon Abou Hourayra, le Messager de Dieu a dit: «Un enfant ne peut s’acquitter de sa dette vis-à-vis de son géniteur à moins que, le trouvant esclave, il le rachète et l’affranchit». (Rapporté par Moslem). — Selon lui encore, le Messager de Dieu a dit: «Celui qui croit en Dieu et au jour dernier, qu’il reçoive généreusement son hôte. Celui qui croit en Dieu et au dernier jour, qu’il soit gentil avec tous ses parents. Celui qui croit en Dieu et au jour dernier, qu’il dise une bonne chose ou qu’il se taise». — Toujours selon lui, le Messager de Dieu a dit: «Dieu exalté a fait les créatures. Quand Il finit de les créer, les liens de la parenté se levèrent et dirent: «Nous voici debout devant Toi à la façon de celui qui se met sous Ta protection contre la rupture des liens de la parenté». Il dit: «Oui. Acceptez-vous que Je reste lié à celui qui vous respecte et que je rompe avec celui qui vous rompt?» Ils dirent: «Oui». Il dit: «C’est un droit qui vous est désormais acquis». Puis le Messager de Dieu dit: «Lisez si vous voulez ces versets: «Mais qui sait si, une fois au pouvoir, vous n’allez pas semer la corruption sur terre et rompre les liens sacrés de la parenté? Ce sont ceux-là que Dieu a maudits. Il les a rendus sourds et a rendu leurs yeux aveugles». (Chapitre 47). — Selon lui encore, un homme vint chez le Messager de Dieu et lui dit: «O Messager de Dieu! Quel est celui qui mérite le plus que je lui tienne compagnie?» Il dit: «Ta mère». Il dit: «Et qui encore?» Il dit: «Ton père».


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com