Un projet de chanson arabe de qualité : Les jeunes applaudissent!





Une nouvelle société qui prendra en charge de véritables talents de la chansons arabe, verra prochainement le jour. Les jeunes s’en réjouissent! Tunis-Le Quotidien La chansons arabe «new look» continue à faire parler d’elle sur plus d’un plan. La vague de clips presque érotiques a provoqué une polémique de grande envergure et les déclarations à ce propos se multiplient tous les jours. En réponse aux chaînes musicales qui commercialisent ces clips et cette catégorie de la chanson, Elyès Rahabani a annoncé il y a deux semaines la création imminente d’une nouvelle société dédiée à la musique de qualité: c’était lors de l’émission «Superstars» qui passe tous les dimanches sur une chaîne libanaise, que Elyès Rahabani a évoqué ce projet à but non lucratif qui va s’occuper des voix de qualité et les prendre en charge en matière de production. A ce sujet, les jeunes téléspectateurs ne restent pas indifférents. Ils sont unanimes quant à l’importance d’un tel projet susceptible de redorer le blason de la chanson arabe et de jeter les bases d’un «come back» tant souhaité de véritables talents. «Ceux qui n’ont pas eu la chance pour percer à cause de différentes difficultés, pourront peut-être avoir une place au soleil», souligne Mohamed Smina. Evoquant le niveau de la chanson arabe, ce jeune ingénieur en informatique estime que la qualité de l’art a régressé à l’échelle internationale. «ce n’est pas le sort de notre chanson seulement. mais espérons que cela puisse mettre un terme à la nudité!» Du même avis, Monia Laribi s’est également réjouie de cette idée: «J’espère que ce projet trouvera du succès et que les vrais artistes auront la chance de passer!» et Monia de mettre l’accent sur les excès de décolletés et manières dans la nouvelle vague de chansons. Cette société de production qui verra prochainement le jour grâce à un groupe de riches hommes d’affaires arabes, sera une manière de lutter contre ce courant. «Beaucoup de voix dignes des plus prestigieuses scènes sont obligées de disparaître contre la montée en flèche d’autres voix qui ne sont qu’un pur produit du marketing», affirme Sirine Ben Ali, étudiante. Elle a profité de cette occasion pour dénoncer justement ces «mannequins» qui, du jour au lendemain, se sont convertis à la chanson. «espérons que d’autres projets de ce genre suivront». Quant à Hassen M’sakni, il s’est contenté de condamner les différentes émissions de télé-réalité qui contribuent à la propulsion des pseudo-artistes. «Ce sont ces gens-là qui font du tort à la musique arabe». De toute manière, se mobiliser dans le sens de la musique et la chanson de qualité n’est qu’une bonne initiative qui traduit un malaise général. La prise en charge de vrais talents sera, de tout façon, une arme contre la médiocrité et le début d’une renversement de situation! M.K


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com